Comment choisir son spot de Surf Foil ?

Ça y est, vous avez vu suffisamment de vidéos de Kai Lenny ou bien ce sont les nouveaux pratiquants qui profitent des plus petites conditions près de chez vous qui vous ont décidé : vous vous mettez au Surf Foil. Cependant, ce n’est pas si facile, surtout au début lors des premières sessions. Il est important d’avoir le bon matériel et les bons conseils pour s’y mettre, mais surtout de trouver des conditions de vagues adaptées pour s’envoler en toute sécurité. Pour ça, il faut trouver LE bon spot près de chez vous. Nous ne connaissons pas forcément les spots de votre région, mais nous sommes à peu près sûrs qu’il y a d’excellents spots de foil qui s’y cachent, loin de la foule et parfaits pour débuter. Grâce à cet article, vous aurez quelques clés afin de trouver votre spot de surf foil.  Pour illustrer cela, notre team rider Martin Letourneur était récemment en surf trip à Lanzarote aux Iles Canaries. Il a pu partir à la recherche de vagues adaptées au Foil. Il nous expliquera par la suite comment il choisit ses spots de surf foil.

1) Quel est l’intérêt de faire du Surf Foil ?

surf foil en Wildsuits

Tester quelque chose de nouveau, découvrir de nouvelles sensations de glisse, pouvoir s’éclater dans 30cm de vagues molles. Ce sont toutes ces raisons qui poussent de plus en plus de surfeurs à s’initier au Surf Foil.

Pour Martin Letourneur : “Avec mes études, je change souvent de lieu de vie entre les cours et les stages et je ne suis pas souvent dans les meilleures régions pour surfer. Pratiquer le Foil me permet de profiter de conditions insurfables et de maximiser mon temps à l’eau. Et puis il y a les sensations du foil et la vitesse de progression qui sont vraiment grisantes. Évidemment lorsqu’il y a de bonnes vagues, je privilégie quand même toujours le surf.”

2) Quel type de vague choisir selon son niveau de surf foil ?

Le type de vague peut être différent selon le niveau que vous avez. Lorsque vous débutez, vous avez besoin de petites vagues lentes, longues et peu puissantes avec une zone de déferlement bien identifiée ainsi que peu de monde autour. Une fois que vous maîtriserez le Surf Foil, ce sera pareil. Seulement, vous pourrez prendre plus de risques en vous lançant sur des vagues plus puissantes qui déferlent plus vite. Vous chercherez cependant toujours des vagues très longues, qui se reforment avec des zones de déferlement assez précises.

3) Quelles sont les caractéristiques d’un spot de surf foil ?

Caractéristiques spot surf foil
  • La tailles des vagues : comme évoqué ci-dessus, les vagues doivent être petites, molles et longues. Pour débuter n’allez pas dans des vagues de plus de 80 cm sinon vous augmentez le risque de vous blesser. Pour les pratiquants plus expérimentés : les vagues allant de 30 cm à 1m50 sont exploitables à condition d’être en mesure de gérer le take-off.
  • Le fond : il faudra au moins 1m20 de fond (1 m pour un mât de 65 cm) pour être confortable en Foil à l’endroit où vous prenez la vague. Tant qu’il y a 1m20, le fond peut être de la roche ou du sable dans tous les cas, le foil ne risque pas de toucher. S’il semble à première vue risqué pour votre matériel, l’avantage d’un fond rocheux est de faire déferler plus facilement les vagues, et surtout de les faire déferler à un endroit précis que vous pourrez identifier. Pour les fonds sablonneux, l’idéal est de partir en bordure de banc de sable pour survoler les ondes dans la baïne une fois en vol.
  • Courant et vent : attention au courant sur vos spots. En effet le Surf Foil nécessite d’être bien placé pour le take-off, débuter dans des conditions de fort courant se révèle dangereux puisqu’il faudra vous déplacer sans arrêt. Le vent quant à lui peut rendre le take-off plus difficile s’il est de terre, et peut rendre la prise de vague difficile s’il est de mer (vagues molles qui doublent).

Les conseils de Martin Letourneur

En observant bien, on peut voir depuis le bord s’il y a suffisamment de fond sur un spot pour pratiquer le foil. Pour cela, il faut observer les mouvements d’eau autour de la zone de déferlement, la proximité du bord et surtout la taille et la forme de la vague. Par exemple, une vague très molle de 60 cm comme sur la photo ci-dessous qui n’a pas de remous autour de sa zone de déferlement m’indique que le spot est praticable en Surf Foil. Évidemment, il faut éviter les peaks avec des surfeurs, sinon prenez une planche de surf.

4) Assurer sa mise à l’eau

Pour me mettre à l’eau, il faut marcher, en général, avec le Foil vers le haut jusqu’à avoir de l’eau au niveau des côtes (environ 1m20 de profondeur). Si le fond est rocheux ou qu’il risque d’y avoir des algues glissantes ou des oursins, ramez sur votre planche avec le Foil vers le haut jusqu’à ce qu’à atteindre une distance suffisante pour basculer le Foil. Il est important de bien regarder le fond quand on rame. En effet, il arrive parfois qu’il y ait suffisamment d’eau et, d’un seul coup, heurter un banc de sable ou une dalle rocheuse. Il faut essayer de toujours rester en bordure de ces zones.

5) Les règles à respecter pour plus de sécurité

sécurité surf foil

Si vous débutez, le casque, les chaussons et l’impact-veste ne sont vraiment pas de trop. Encore une fois et surtout lors des débuts : ne pratiquez pas au milieu des surfeurs. C’est très dangereux pour vous ainsi que pour eux. À la lecture des éléments ci-dessus, vous savez maintenant bien identifier une “vague à foil”. Le mieux, désormais, c’est d’avoir un pratiquant confirmé qui vous accompagne au début pour vous conseiller. Enfin, il faut avoir du matériel adapté à votre niveau et votre gabarit.

Conseil de Martin :

Pour un gabarit de 1m78 / 72kg j’ai débuté avec un foil d’une surface de 1250cm². Si vous êtes moins lourd ça reste idéal, en revanche si vous êtes plus lourd il faut passer sur du 1500cm².

6) Les combinaisons Wildsuits sont-elles des combinaisons de surf foil ?

p1450246

L’avis de Martin :

J’ai rejoint la Wildsuits Family il y a peu, notamment pour soutenir sa démarche environnementale face à l’industrie anti-environnementale du néoprène classique. J’utilise la 3/2 Wildsuits dans les eaux entre 14°C et 20°C en Surf Foil et dans toutes les conditions en SUP Foil. En surf, on a besoin d’élasticité et de légèreté pour performer ainsi que de chaleur pour prolonger les sessions. La 3/2 Wildsuit est juste idéale pour ma pratique que ce soit en Bretagne, en Méditerranée ou en Surf Trip comme récemment aux Canaries.

Découvrez nos combinaisons