fbpx

Interview de Robertney Barros, surfeur & kitesurfeur du Cap Vert

Robertney Barros

Nous avons interviewé Robertney Barros, un surfeur et kitesurfeur originaire du Cap Vert. Il a récemment rejoint la team Wildsuits. Découvez-en plus sur Robertney :

Bonjour Robertney, tu es un surfeur professionnel originaire du Cap Vert. Comment tout cela a commencé ?

Quand j’étais plus jeune, j’ai commencé à jouer au football. Après un moment, à l’âge de 13 ans, j’ai goûté aux joies de l’océan et c’est comme cela que mon aventure a commencé.

Ma première planche était une planche brisée en cinq morceaux que j’ai trouvée. J’ai rassemblé les morceaux et j’ai fabriqué ma première planche de surf à la main. C’est comme ça que tout a commencé. J’ai surfé sur cette planche pendant quelques années et j’étais heureux de la partager avec mes amis. La planche était un désastre total, après avoir surfé et à un moment donné pendant la session, il fallait mettre la planche à l’envers pour essayer de faire sortir l’eau.

Malgré toutes ces difficultés, je n’ai jamais renoncé à surfer et le surf ne m’a jamais abandonné. Aujourd’hui, je suis très heureux de ce que je suis devenu grâce au surf…

Incroyable ! finalement tu es passé du surf avec une planche cassée et tu te retrouves à représenter le Cap vert dans le mOnde entier !

Je suis très fier de représenter le Cap-Vert. Dans notre pays, il n’y a pas beaucoup de possibilités et il est très important pour moi de le représenter au niveau mondial. Cela donne des espoirs et des rêves à nos jeunes surfeurs.

Je veux montrer à tous que si vous croyez en vos rêves, tout est possible ! Et pour moi, participer au WQS était un rêve et il s’est réalisé. Cela me donnera certainement la possibilité d’ouvrir plus de portes et d’inspirer plus de gens !

Sur mon île, nous ne devons jamais abandonner !

Pourquoi n’avoir participer aux WQS que maintenant ?

J’ai commencé seulement maintenant parce que je n’ai jamais eu de parrainage et que je viens d’un pays où il est vraiment difficile de voyager. Notre argent local est faible et j’avais besoin de l’aide de mes sponsors pour pouvoir voyager et payer les dépenses du circuit WQS.

Mais j’ai toujours cru et je me suis toujours battu pour arriver là où je suis et j’espère continuer longtemps jusqu’à ce que j’atteigne mon objectif de gagner une étape de WQS. Ce serait une grande récompense pour mon travail acharné.

Plus qu’un surfeur, tu fais également du kitesurf au niveau international n’est-ce-pas ?

Oui, je fais aussi du kitesurf, surtout quand il n’y a pas de vagues. J’ai même participé à des championnats du monde, mais c’est un sport difficile, que j’aimerais prendre plus au sérieux, mais sans sponsor principal de kitesurf, c’est un peu difficile. Je me concentre principalement sur le surf.

Je fais donc du kitesurf parce que je ne peux pas rester immobile et que mon amour pour l’océan est trop fort !

Tu voyages à présent dans le monde entier grâce à ta passion. QU’est ce que cela te procure ?

Pour moi, voyager dans le monde est un rêve. Voyager, c’est rencontrer de nouveaux endroits et de nouvelles personnes, des cultures différentes. J’espère pouvoir voyager et continuer à rencontrer de bonnes personnes, à créer de bons souvenirs et à surfer dans de nombreux endroits, que ce soit avec de l’eau chaude ou froide avec mes combinaisons Wildsuits haha !

Quels sont tes spots de rêves pour surfer ?

J’ai toujours rêvé de faire du surf à Pipeline et je sais que je vais réaliser ce rêve, tout comme la vague namibienne, Skeleton Bay…

Quels sont les meilleurs spots de kitesurf selon toi ?

Ma meilleure vague si l’on parle de kitesurf se trouve sur mon île. Il s’agit d’une vague parfaite et propre le tout dans une eau bleu et chaude. C’est une gauche qui s’appelle “a Beating”. Mais l’emplacement du spot est secret…

Chez Wildsuits, on est très fière de t’avoir dans l’équipe. Que signifie le soutien de Wildsuits pour toi ?

Pour moi, faire partie de cette équipe, de cette famille, c’est un sentiment formidable. J’ai toujours rêvé d’être sponsorisé, et maintenant je réalise ce rêve en faisant partie de cette famille. Cette famille est très belle et très unie et je suis reconnaissante d’en faire partie.

Que recommanderais-tu à une personne du Cap Vert et du monde entier qui souhaite vivre du surf ou du kitesurf ?

Habituellement, vivre du surf ou du kitesurf n’est pas évident. Mais si vous le pouvez, il est très important d’avoir des entrainements privés et intensifs. Et surtout, il faut pratiquer beaucoup et ne jamais abandonner !

Ici au Cap Vert, nous vivons sur une île très touristique et nous devons travailler dans le tourisme pour gagner notre vie. Le surf et le kitesurf vous donnerons toujours l’occasion de travailler dans le secteur du tourisme.

 

Suivre Robertney sur Instagram