Où faire du surf en Allemagne : surf en rivière, en intérieur et dans l’océan

Quand on pense à un trip surf, l’Allemagne n’est pas le premier pays qui nous vient à l’esprit. Avec ses côtes ventées et sa météo glaciale, l’Allemagne n’est effectivement pas une destination de rêve pour tout le monde. Mais cela est possible ! Dans la Mer Baltique et la Mer du Nord, on trouve différents spots surfables. Autrement, si vous souhaitez tester le surf en rivière ou sur des vagues statiques, l’Allemagne est the place to be !

Que doit-on espérer du surf en Allemagne ?

N’espérez pas des conditions parfaites, glassy et des tubes à en perdre la vue. Les bonnes vagues en Allemagne sont rares. En gros, vous trouverez des vagues surfables partout où des vents forts soufflent la mer. Si les prévisions de surf indiquent une vitesse de vent de 30 km/h ou plus, il y a de fortes chances qu’il y ait du surf dans la mer Baltique.

Vous devez consacrer du temps à la recherche des prévisions de surf et de vent afin d’être au bon endroit au bon moment. Aussi, nous vous suggérons vivement de demander des conseils aux locaux pour mieux connaître les spots de surf en Allemagne. 

Les spots de surf en Allemagne

Spots de surf dans la Mer Baltique

mer baltique

Le long du littoral de la mer Baltique, St. Peter-Ording est la destination de surf la plus célèbre en Allemagne. Les véliplanchistes adorent ce spot. Pour les surfeurs, l’endroit est également intéressant, car les vagues s’amoncellent jusqu’à trois mètres. Cependant, il y a généralement de forts courants et les vagues deviennent très vite désordonnées. 

Vous trouverez également ces autres spots de surf en Allemagne dans la mer Baltique : 

  • Damp 
    • Houle : Nord-Est
    • Vent : Ouest,  Sud-ouest, Sud, Nord-est
    • Fréquentation : très peuplé 
    • Fond : sable
  • Timmendorfer Strand
    • Houle : Est, Nord-Est
    • Vent : Sud-Ouest
    • Fréquentation : très peuplé lorsque les conditions sont au rendezvous
    • Fond : sable
  • Hohwachter Bucht
    • Houle : Nord-Ouest, Nord-Est
    • Vent Sud-Ouest
    • Fond : sable
  • Waisenhäuser Strand :
    • Houle : Nord-Ouest 
    • Vent : Nord, Nord-ouest, Nord-est
    • Fréquentation : quelques surfeurs
    • Fond : sable
  • Dahme : 
    • Houle : Est
    • Vent : Ouest
    • Fréquentation : très calme
    • Fond : sable

Spots de surf dans la Mer du Nord

La mer du Nord allemande présente des vagues plus fréquentes et généralement meilleures que la mer Baltique. Il peut surtout y avoir de bonnes vagues sur les îles Norderney ou Sylt, les bons jours.

spot de surf mer du nord

Sylt est connue comme le lieu de naissance du surf allemand. Sur la côte ouest, avec ses 40 kilomètres de belles plages de sable, selon les conditions météorologiques, de bonnes vagues peuvent y dérouler soit du côté nord soit du côté sud.

Cependant, le surf peut y être délicat. Les bancs de sable de l’île bougent constamment à différents endroits. Il est préférable de suivre les conseils des locaux et de prendre son temps pour observer les conditions. 

Norderney, l’une des sept îles peuplées de la Frise orientale, attire également une petite communauté de surfeurs. Les conditions les plus constantes pour les débutants et les surfeurs confirmés se trouvent à Januskopf, lorsque le vent de nord-ouest tombe ou tourne au sud.

Retrouvez ici une liste des spots de surf en Allemagne

Des alternatives à l’océan pour le surf en Allemagne

1- Le surf en rivière

L’Allemagne est la destination numéro 1 pour le surf en rivière et Munich est considérée comme la capitale. La célèbre vague d’Eisbach, située derrière le jardin anglais au centre de la ville, est connue dans le monde entier. D’ailleurs, le surfeur de la Wildsuits Family, Andrew Diggler y surfe très régulièrement

Surf en Allemagne : Surf de rivière

Contrairement aux vagues de mer, cette vague fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En été, les surfeurs surfent souvent toute la nuit à l’aide de projecteurs qu’ils apportent avec eux. Surfer au milieu de la ville, gratuitement et 24 heures sur 24 : où peut-on trouver quelque chose comme ça ?

Il est toutefois important de savoir que la vague d’Eisbach n’est certainement pas pour les débutants. Directement derrière la vague, plusieurs rangées de blocs de roche sous l’eau peuvent s’avérer dangereux.

Environ un kilomètre derrière la vague d’Eisbach, vous trouverez la petite vague d’Eisbach sur le même canal. Cette vague est un peu plus facile à maîtriser. Elle n’en est pas pour autant facile à surfer en raison des limites étroites en béton.
Il existe d’autres vagues de rivière à Munich et dans les environs, dont certaines sont saisonnières ou ne se produisent qu’à certains niveaux d’eau. Vous trouverez un bon aperçu de tous les spots de surf de Munich ici (en allemand uniquement).

Autre recommandation : Comme partout ailleurs dans le monde, les habitants de Munich doivent être traités avec respect.

2- Surfer sur les vagues de ferry

Vous n’avez pas fait l’expérience de tout ce que l’Allemagne a à offrir en matière de surf si vous n’avez pas surfé sur les vagues du ferry. La plus célèbre se trouve sur la plage de Warnemünde. Elle n’est pas particulièrement grande ni spectaculaire, mais elle est fiable et vous pouvez régler votre montre en fonction de cette vague. Toutes les deux heures, du matin au soir, le ferry scandinave offre une vague surfable d’environ un mètre de haut. 

Soit dit en passant, tous les ferries ne produisent pas une telle vague. Seuls les ferries dont la coque sous-marine est particulièrement épaisse déplacent suffisamment d’eau pour cela. C’est pourquoi, avant de vous rendre sur place, vous devriez vous renseigner pour savoir si la vague du ferry est encore possible. Les shortboards peuvent être laissés à la maison. La vague du ferry est plutôt un spot de longboard.

3- Surfer sur des vagues statiques

Pas l’envie de mauvais temps, de combinaison et de claquement de dents ? Pas de problème ! En divers endroits d’Allemagne, il y a des piscines à vagues comme la vague artificielle de St Gilles-Croix-de-Vie.

Andrew Diggler sur une vague statique en Allemagne

Tout a commencé avec deux ingénieurs de la région de Munich qui ont développé la “Citywave”. Ici, 6 à 10 pompes, de la taille d’une vieille Mini Cooper, projettent tellement d’eau sur une pente inclinée qu’une vague statique se forme. La vague peut être surfée comme une vague de rivière. Sur une telle vague, il est particulièrement facile d’éprouver la sensation de surfer, même en tant que débutant absolu. La vague peut être réglée de différentes manières et les débutants peuvent même avoir un mât auquel s’accrocher.

La Hansewelle d’Osnabrück est une autre vague intérieure et le tout nouveau centre de surf intérieur allemand est le Wellenwerk de Berlin, qui a ouvert ses portes en novembre 2011. Une autre vague artificielle connue est la vague de Lakesurf à Langenfeld dans la région de Cologne / Düsseldorf.

Les planches de surf conçues pour le surf en rivière fonctionnent mieux sur les vagues stationnaires. Toutefois, contrairement au surf en rivière, les opérateurs commerciaux fournissent un équipement pour les débutants.

Conclusion sur le surf en Allemagne

L’Allemagne n’est certainement pas la meilleure destination pour apprendre ou pratiquer le surf. Même si la mer du Nord offre de temps en temps de bonnes conditions pour les débutants, les conditions ne sont pas assez homogènes pour y passer des vacances de surf. Il n’y a pas non plus pléthore de camps ou d’écoles de surf qui fonctionnent toute l’année. Si vous voulez apprendre à surfer, choisissez une destination plus abordable et plus accueillante pour les débutants.

Il est possible de se familiariser avec le surf sur une vague statique, mais le surf en intérieur n’est certainement pas comparable à la beauté et à la tranquillité du surf dans l’océan. Le surf de rivière quant à lui est une activité particulière en Allemagne et les surfeurs expérimentés peuvent en profiter.  Il est intéressant de noter que même si l’Allemagne n’est pas un pays typique pour le surf, il existe des possibilités pour ceux qui le recherchent.

Découvrez nos combinaisons