Andre Hilario

  • Âge : 24
  • Pays : Lisboa, Portugal
  • Home Spot : Costa da Caparica
Ander Hilario

Andre Hilario est un jeune photographe portugais de 23 ans basé entre Costa Da Caparica et Lisbonne. Passionné par la beauté de l’océan, il commence à photographié ces amis. Petit à petit, il prend goût à la photographie et se consacre aujourd’hui principalement aux photos aquatiques. 

Bonjour André Hilario, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle André Hilario, j’ai 23 ans, je suis photographe aquatique portugais et je vis actuellement entre Lisbonne et Costa da Caparica.

Qu’est-ce qui te motives le plus dans la photographie ?

Le plaisir que j’éprouve à rentrer chez moi et à voir à chaud les photos d’une séance photo que je viens de réaliser. C’est toujours une surprise, généralement agréable. La photographie permet aussi de partager et d’immortaliser des moments uniques.

As-tu un lieu de tournage préféré ?

J’aime beaucoup photographier à Ericeira, pour la qualité des vagues, le niveau des surfs à l’eau et les couleurs qui sont habituellement exceptionnelle.

Quel thème préfères-tu et quels sont tes photographes préférés ?

Le surf et le bodyboard sont les domaines sur lesquels je me concentre le plus ces jours-ci. Cependant, j’aime aussi photographier les vagues, j’apprécie vraiment et de plus en plus ce genre de photos plus artistique et “sans surfers”.  

Je suis de près le travail de nombreux photographes, cela me permet de “rester à la page”. Quatre en particulier m’inspirent beaucoup : Diogo d’Orey (InWaterWeTrust), Philip Thurston (Thurston Photo), Morgan Maassen et Rodd Owen (Owenphoto).

Quel objectif utilises-tu le plus ?

Canon 17-55mm f / 2.8, car il s’agit d’un objectif polyvalent offrant une définition d’image incroyable et bien adapté à la photo de surf. 

Quelle est ta meilleure photo jusqu’à présent ?

Je ne pense pas avoir une photo qui soit, la meilleur. La meilleure sera toujours la suivante. Certaines photos ont une signification particulière, peut-être en raison de la difficulté qu’elles ont pu rencontrer lors d’une session donnée, par exemple être au bon endroit lors des sessions lors de fort courants demande beaucoup d’efforts, d’experiense et de chance.

Qu’est-ce qui fait de toi un photographe différent ?

Pour le moment, je ne pense pas que je me distingue des autres photographes aquatique. Je cherche encore mon style. De manière générale, j‘immortalise et partage ce que j’ai l’occasion de voir dans l’eau, et j’espère que cela pourra éveiller un sentiment chez les personnes qui étudieront mes photos.

Un endroit où tu aimerais shooter ?

Au Portugal, Cave. Sans aucun doute une des vague les plus dangereuse au monde. L’environnement et l’adrénaline qui doit être perçue du début à la fin de la session doit être incroyable. Je trouve cette vague intimidante mais attirante.

Parle-nous un peu plus de ta collaboration avec Wildsuits ?

Ma collaboration avec Wildsuits me permettra d’aller plus souvent photographier dans l’eau et faire des sessions de freesurf. J’ulilise les combinaison Wildsuits depuis 1 ans pour les photos aquatiques. Les combinaions sont très chaude, légere et ont un séchage rapide. Tout ce dont j’ai besoin pour être au chaud et me concentrer sur mon travail.