Filippo Eschiti

Filippo Eschiti est un surfeur italien de 27 ans qui vient de rejoindre la Wildsuits Family. Il possède sa propre école de surf à Tirrenia en Italie.

À propos de Filippo Eschiti

Interview de Filippo Eschiti

Wildsuits : Salut Filippo, peux-tu te présenter ?

Filippo Eschiti : Salut la team Wildsuits ! Je m’appelle Filippo, j’ai 27 ans et je viens d’Italie. Actuellement je vis à Recco (Ligurie) en Italie, je travaille dans un bureau mais j’ai aussi ma propre école de surf (@sea_adventures_surfschool).

Comment as-tu commencé à faire du surf ?

J’ai commencé le surf à l’âge de 4 ans grâce à mon frère qui m’a donné son vieux bodyboard que j’ai utilisé comme planche de surf. Puis quelques années plus tard, j’ai eu ma première planche de surf.

Que représente le surf dans ta vie ? 

Pour moi le surf, c’est la vie ! J’organise mon planning pour être au maximum présent sur la côte.

Le surf représente un mélange d’émotions qui passe par l’adrénaline et la volonté de repousser mes limites. C’est aussi un amusement et un moyen efficace qui permet de me  détendre et de profiter de la nature avec des amis.

Comment sont les vagues en Italie ?

Malheureusement, les vagues en Italie ne ressemblent pas toujours aux belles vagues de l’océan. La vie du surfeur méditerranéen est dure, on peut passer plus d’un mois à attendre le swell, surtout en été…

Pendant la saison hivernale nous pouvons aussi avoir de belles conditions qui durent parfois jusqu’à 2 semaines, et les vagues nous donnent l’impression d’être sur la côte Atlantique. C’est drôle parce qu’en Italie, je parle souvent avec des gens et des amis qui ne savent pas que l’on peut surfer dans notre pays, alors qu’en réalité il existe une grande communauté de surf qui ne cesse de s’agrandir. Il y a beaucoup de spots de surf que j’adore, mais par respect pour les locaux, je ne vais pas vous dire où ils se situent exactement ! La seule chose que je peux vous dire, c’est que j’aime beaucoup surfer entre la Toscane et la Ligurie…

Leonardo Fioravanti est-il le leader de la scène du surf en Italie ?

Leonardo est certainement le surfeur italien le plus fort, il a notamment obtenu de très bons résultats dans le World Surf Tour, ce qui a contribué à faire avancer la scène du surf italien. Mais, bien sûr, en Italie tout tourne autour du football ! Leo n’est pas très connu ; seuls les surfeurs et les bodyboarders italiens le connaissent. Cependant, ces dernières années, le surf a attiré de plus en plus l’attention des médias grand public. Récemment, j’ai pu voir que les choses commencent à changer en Italie !

Comment vois-tu l’évolution du surf en Italie ?

Tout comme le kitesurf et le bodyboard, le surf en Italie connaît une croissance exponentielle. Ce dernier se développe particulièrement dans ma ville d’origine, Livourne, où une grande communauté de bodyboarders s’est formée, ils sont d’ailleurs très compétents !

Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre l’équipe Wildsuits ?

J’étais super content lorsque vous m’avez contacté en me disant que vous aimiez ce que je faisais en tant que surfeur et en dehors de l’eau. Wildsuits est en effet l’une des rares marques à créer des combinaisons avec des matériaux respectueux de l’environnement. Je me suis totalement reconnu dans cette marque puisqu’elle est en accord avec mes valeurs.

J’ai déjà l’impression de faire partie de l’équipe ! J’ai été très heureux de voir que tous les riders me souhaitent la bienvenue sur la page Instagram, j’ai pu notamment échanger quelques mots avec certains d’entre eux. J’espère avoir l’occasion de rencontrer tout le monde dans les prochaines semaines, dans l’eau en italie ou bien en surf trip !

Surf trip? Tu as l’intention de voyager prochainement ?

Oui, absolument ! J’aimerais définitivement retourner au Portugal, un pays que j’adore, et ensuite j’aimerais planifier un voyage en Afrique du Sud, c’est un endroit où je ne suis jamais allé mais j’ai toujours rêvé d’y aller ! Au cours de ces dernières années, j’ai voyagé majoritairement en Europe et dans les environs : Portugal, Espagne, îles Canaries, Maroc, France, Irlande et un peu plus loin, au Sri Lanka.

Merci Filippo Eschiti, dernière question, peux-tu donner un conseil à quelqu’un qui veut commencer à surfer en Italie ?

Pour surfer en Italie, il faut faire très attention aux prévisions météorologiques ; un petit changement dans les prévisions suffit pour que la houle change ÉNORMEMENT. Ici en Italie, il est préférable de discuter avec les locaux et de leur demander des conseils sur leurs spots ainsi que sur les conditions locales pour savoir à quel moment les vagues seront bonnes ! 

Mais, vous savez quoi, même si les vagues sont mauvaises, vous pouvez toujours vous rattraper avec une bonne PIZZA ! haha