fbpx
omment choisir sa planche de surf quand on est débutant ?

Cette question, vous allez forcément vous la poser après avoir fait un stage de surf ou découvert les premières joies de la glisse avec la planche d’un ami.

Nous allons voir plusieurs règles qui s’appliquent dans le choix d’une planche pour débuter le surf.

Ces quatres règles vous permettront de maximiser votre temps de glisse sur la vague….permettant d’aller chercher plus de sensations, plus de manoeuvrabilité…

Première règle : prendre une planche qui flotte

Toutes les planches ont un litrage, c’est à dire un volume, qui est compté en litres. Plus le volume est important, plus la planche flotte. Quand on débute il va falloir chercher au maximum une planche qui flotte le plus possible. Plus la planche va flotter, plus vous serez à l’aise et plus cela pardonnera toutes vos erreurs de placements, de début de manoeuvres,…

Quand on commence le surf, il vaut mieux se retrouver sur un paquebot et prendre son temps de suivre la vague, plutôt que sur un hors-bords qui nécessite doigté et toucher de vagues pour ne pas se transformer en sous-marin. Une planche de débutant ne doit jamais être sous les 40 l minimum.

Les planches de surf avec le plus de volume sont les longboards​ (planche de 9 pieds et plus). Les planches avec le moins de volume sont les shortboards​ (planche de 6 pieds et moins). Entre ces deux catégories, il existe une multitude de planches intermédiaires.

Deuxième règle : prendre une planche qui rame vite

Quand on débute, la partie la plus pénible va être la rame. Cette phase où vous vous déplacez sur le spot pour aller au pic ou tout simplement pour prendre la vague. Il est possible de rendre cette phase moins douloureuse. Pour se faire, il faut prendre, surtout quand on débute une planche qui rame vite. Pour qu’une planche rame vite, il va falloir deux qualités essentielles : le volume (que l’on a vu dans le premier point), et la longueur de la planche.

Plus la planche est longue, plus elle pourra gagner et conserver une grande vitesse de rame. C’est le même principe pour les kayaks (les kayaks de vitesse sont longs et étroits pour aller le plus vite possible). La différence, c’est que vous, en tant que débutant, vous voudrez uniquement la longueur pas une planche étroite (c’est réservé pour les guns, les planches de grosses vagues).

Ensuite, il vous faut toujours pas mal de volume, donc une planche assez large, et longue, vous permettra de ramer vite et vous levez rapidement.

Les planches à partir de 7 pieds 5, commencent à aller vite à la rame. A partir de 8 pied et 9 pieds, ce sont des fusées​. Attention, au delà de 9 pieds, cela va être compliqué ensuite de manoeuvrer un minimum pour un débutant.

Troisième règle : prendre une planche solide

Quand on débute, on va (beaucoup mais alors beaucoup) tomber. Votre planche va frapper le sol, se faire emporter par la lèvre de la vague, elle va cogner sur les rochers, sur votre tête, dans la voiture…

Bref, elle va subir un traitement de choc à chaque session. C’est pour cela, qu’il faut impérativement lorsque l’on débute prendre une planche très solide.

Les constructions les plus solides ne sont pas les plus sexys. Le mieux pour débuter reste une planche en plastique ou sorte de plastique, comme les planches de surf Bic, NSP, ou autres marques. Elles sont incassables, apporte un premier feeling intéressant.

Les planches en résine, simili-résine, sandwichs (sortes de plusieurs produits empilés les uns sur les autres), ne sont pas destinées à des surfeurs débutants. Bien qu’elles “ressemblent” plus à des “vraies” planches de surf, elles briseront trop vite, subiront de nombreux enfoncements liés à vos premiers mois de pratiques.

Quatrième règle : prendre une planche stable

La stabilité d’une planche s’obtient par l’addition de trois facteurs : la largeur, l’épaisseur, et la longueur d’une planche. Plus ces facteurs seront importants, plus votre planche sera stable. Pour débuter sans trop vous pénaliser avec une barque non manoeuvrable, il est intéressant de prendre un gros volume, assez large mais pas forcément trop long. On peut rogner sur la longueur en compensant par la largeur et l’épaisseur de la planche. Plus la planche sera stable, moins vous aurez à gérer votre équilibre sur une planche déséquilibrée par la vague. Vous pourrez vous concentrer sur votre take-off, votre glisse, longer la vague…

Ces quatres règles vous permettront de maximiser votre temps de glisse sur la vague. Gage d’une progression rapide. ​Cela vous permettra d’atteindre une aisance vous permettant d’aller chercher plus de sensations, plus de manoeuvrabilité, des vagues plus techniques. Ce que nous verrons dans un article sur le choix d’une planche pour un niveau intermédiaire.

Voici une petite sélection de planches adaptées à un niveau débutant:

Bic 7’3 - Mini Malibu  Un choix intéressant pour des gabarits jusqu’à 75 / 80 kilos grand max. Pas trop grande, ni trop petite. Très solide. Légère. Assez maniable.

Bic 7’3 – Mini Malibu  Un choix intéressant pour des gabarits jusqu’à 75 / 80 kilos grand max. Pas trop grande, ni trop petite. Très solide. Légère. Assez maniable.

Bic 7’9. Plus de volume que la 7’3. Tout aussi maniable. Plus polyvalente (mix entre les débuts d’un longboard et une planche intermédiaire). Cette planche, vous pourrez la conserver toute votre vie. Une des meilleures planches pour débuter et progresser?

Bic 8 Magnum. Pour les "gros gabarits", cette planche flotte, cette planche se surf. Vous pourrez enfin avoir une planche qui n’est pas faite pour les personnes de moins de 75 kilos. https://www.bicsport.fr/surf/planches/produit/id-80-paint-super-magnum-2018.html

Bic 8 Magnum. Pour les “gros gabarits”, cette planche flotte, cette planche se surf. Vous pourrez enfin avoir une planche qui n’est pas faite pour les personnes de moins de 75 kilos.

 

 

 

Le même genre de planche avec des noms un peu différents existent également chez NSP et autres marques de surf qui produisent des planches en plastiques.

Redacteur: Ronan Benoit ( Photographe et CEO of The Waterman Society)